Mais oui, c’est bien connu, Minecraft rend violent.

JV1

Sérieusement… qui n’est jamais allé tuer deux grands-mères dehors parce qu’un squelette l’avait tué et que ses trois diamants été tombés dans la lave ? Qui n’a jamais décapité un chien parce qu’un creeper avait détruit la moitié de sa maison. Qui n’a jamais brûlé sa (vraie) maison parce qu’il était déjà mort cinq minutes après le spawn ? Qui n’a jamais fait exploser un immeuble parce que ses panneaux solaires venaient de détruire tous ses fours électriques ? Ne déconnez pas, j’ai tout fait là dedans ! C’est clair que Minecraft est un jeu horriblement violent, donc les graphismes d’un réalisme sans pareil incitent les joueurs à reproduire leurs actes dans la vie réelle (oui même aller voler des diamants à la Tour de Londres pour faire une armure avec).

Jusqu’à maintenant, j’avais essayé de rester hors de ce débat sur les jeux-vidéo qui rendaient violents… Grand Theft Auto (et le cinq toujours plus), BattlefieldCrysis, FEZ et Super Meat Boy sont, après tout très connus pour leur caractère plus que douteux sur l’aspect éthique des choses… Parce que c’est vrai qu’être tueur à gages, défendre des riches, détruire des extra-terrestres, braquer des banques, tuer de la drogue et vendre des arabes c’est… comment dire ? Plutôt politiquement incorrect (quoi qu’aux Etats-Unis, pour le dernier… pourquoi pas). Et tout ça dans l’aspect le plus réaliste et le plus gore possible. S’il peut y avoir du sang qui gicle, qu’il y en ait ! S’il peut y avoir des têtes explosées en HD, qu’il y en ait ! Si on peut détailler les hitboxes pour avoir un gameplay détaillé pour tirer dans le bras, qu’on le fasse ! Si on peut voler des voitures, et faire exploser les hélicoptères et des policiers payés avec l’argent du gouvernement à l’intérieur, qu’on les vole et qu’on les explose ! Après, tout n’est-ce-pas là le principe de ces jeux ? Et si ça ne vous plaît pas vous avez qu’à aller voir ailleurs et jouer à… Minecraft par exemple.

En fait, ce qui m’a fait réagir face à ce débat, c’est quand j’ai lu cet article sur Hitek.fr. Oui, un garçon de neuf ans qui apporte une arme à l’école et qui bat sa mère, ça ne me dérange pas outre-mesure. Mais qu’on accuse Minecraft, là ça dépasse les bornes. Selon son père, le mec en question “souhaitait faire comme un personnage qu’il a découvert dans le jeu Minecraft”. Ouais. Non. Tuez cette personne. Oser accuser un jeu de ce type de la sorte est aussi ridicule que… dire que Call of Duty : Black Ops est un jeu de stratégie. Pour en revenir au sujet, le père voulait dire par là que l’enfant voulait tuer des zombies avec une arme à feu comme dans Minecraft… Oh c’est pas comme si ça existait pas dans ce jeu. D’ailleurs s’il veut faire comme dans Minecraft y’a les mines d’étain pour ça mais c’est pas autorisé en Amérique le travail des enfants.

Non, en fait ce qui me dérange vraiment dans ce genre d’accusations de la part des détracteurs des jeux-vidéo – qu’ils soient violents ou pas – c’est que pour commencer ils pensent que tout est de la faute de ce média. Tuer des gens sur une télé c’est inadmissible, mais c’est vrai qu’avoir accès à une arme à feu à neuf ans c’est tout à fait normal enfin ! Moi ça fait depuis que j’ai découvert Windows 98 que tous les matins je vais tuer un voisin à l’AWP (pour les incultes – oh ça va -, l’AWP est une arme ayant été commercialisée par Accuracy International et réputée notamment pour sa précision et sa puissance, ce n’est sans doute pas un hasard si ce fusil est interdit dans le monde entier sous peine d’être exécuté par l’ONU – en tout cas pour les particuliers, le GIGN c’est différent) et que je torture des poules avant de commencer ma journée ! Si ce garçon a pris un pistolet dans son sac (et dites vous bien que ça aurait pu être pire), ce n’est parce qu’il a joué à Minecraft – et pas non plus à GTA – avant. Non c’est parce qu’il en avait la possibilité. Un pistolet posé sur la table à manger ne peut qu’attirer l’attention mes chers américains, alors au lieu de donner des leçons aux autres pays, au lieu d’aller faire la guerre dans des pays déjà plus pauvres que le moindre sans-abri de chez vous, au lieu d’espionner le monde entier à son insu, abrogez les lois les plus ridicules de votre constitution.
Pour continuer, je crois que les groupes de personnes dénonçant – à tort – ces jeux n’ont pas saisi la dimension artistique du jeu-vidéo. Car au-délà de l’aspect marketing de la chose il y a des gens qui se rassemblent, des passionnés, des conférences, des équipes, de l’art mais aussi ce que l’on sait moins c’est que c’est en grande partie le jeu-vidéo – avec des technologies comme le CryENGINE – qui font avancer les techniques de 3D entre autres.

Le jeu-vidéo, qu’il soit violent ou pas, qu’il soit aussi con et nul que Candy Crush ou aussi imaginatif que FEZ ou aussi complexe qu’Antichamber est un art, un mouvement qui fait avancer la société, de gré ou de force. Vous ne seriez pas ce que vous êtes sans lui, arrêtez de vous battre contre un courant qui finira de toute façon par vous emporter.

Petite précision : cet article peut vous avoir fait penser que je trouve normal de donner à un enfant de huit ans GTA V pour son anniversaire. Le fait qu’il pleure parce qu’il l’a eu avant le reste de la planète ne me fait pas rire, non il me désolé, il me ferait presque pleurer tellement c’est enfant est un con, et ce déjà à son âge. Les parents aussi sont coupables. Si PEGI a fait une classification et a écrit en gros 18 sur fond rouge sur la boîte, qu’il a mis des pictogrammes DrogueSexe et Violence au dos de la boîte ce n’est pas pour décorer. C’est parce que c’est vrai. N’essayez pas d’accuser vos enfants d’un mal dont ils ne sont que très rarement la cause, c’est vous qui faites ce que votre fils sera plus tard, terroriste, prisonnier ou ingénieur. Ces jeux ne doivent pas être interdits, ils doivent seulement être limités, par la famille ou par le gouvernement (comme en Allemagne) si cette première n’en est pas capable.