Un casque de très bonne qualité pour trente euros ? Je prends.

Si jamais vous traînez souvent sur Twitter, vous avez sans doute été informé du récent buzz provoqué par Philips il y a environ une semaine lorsqu’un code promo pour le moins particulier, a été trouvé : JULIEGAYET. Qui vous permettait d’obtenir une réduction de cinquante pour cents sur n’importe quelle commande. N’importe laquelle. Alors ça marchait pour des écouteurs à vingt-quatre euros, mais aussi pour les projecteurs de type pas mauvais comme celui-là. Alors vous vous en doutez bien, pas mal de gens en ont profité, tellement d’ailleurs que c’est arrivé en tendance France sur Twitter. Un bruit a rapidement couru comme quoi Philips n’honorerait pas les commandes, sans doute un jaloux qui n’avait pas pu commander à temps, parce que tout le monde a effectivement reçu sa commande. Et comme je n’avais ni le besoin, ni les moyens pour un projecteur, j’ai acheté un casque. Parce que mes écouteurs c’était vraiment pas ça, et que j’avais déjà un casque mais pour l’ordinateur, donc pas idéal pour emporter ailleurs, ou simplement écouter de la musique ailleurs que sur l’ordinateur.

Il fallait agir vite (oui, vu la teneur du code promo, il allait pas rester en ligne longtemps). Donc j’ai rapidement fait mon choix, je voulais pas payer trop (même si j’adore la musique j’allais quand même moins l’utiliser que l’autre casque, probablement), et ai choisi le SHL3300 pour une raison simple : le nombre de critiques élogieuses qu’il avait reçu concernant le son que ce soit en anglais ou en français. Un seul défaut, le confort lors d’utilisations prolongées, mais bon ça avait l’air d’être le cas avec tous, donc je m’y ferais.

Le casque commandé, UPS a mis quelques jours à me le livrer, je l’ai donc reçu jeudi soir dans ma boîte aux lettres (fun fact : la boîte était plus large que la boîte aux lettres mais le facteur à réussi à la faire rentrer dedans… je ne sais pas par quelle sorcellerie, du coup j’ai dû ouvrir le colis dans la boîte aux lettres et ainsi passer pour un con auprès de mes voisins, bref). Alors, quoi ?

Bah déjà le design est pas mauvais. Même si je suis pas un expert (dans la vie, je fais des maths et de la physique, pas du dessin). C’est sincèrement propre et ça donne envie de l’utiliser. Mais le design est quand même peu important (enfin si, parce qu’avoir un truc qui ressemble à un casque anti bruit ça fait bizarre au lycée, mais à part ça…) par rapport au reste.

Le son est vraiment bien. Bien meilleur que des écouteurs (évidemment, et vu la qualité de mes écouteurs que j’utilisais ces derniers temps c’était difficile de faire pire), c’est clair, les basses rendent bien, les aigus aussi, et pour tous les types de musique le rendu est très bon (j’ai fait des essais avec Macklemore, Muse, James Blunt, du classique et d’autres évidemment mais retenez que j’ai écouté de tout sauf du RnB). En plus, il a un avantage pour travailler : il isole relativement bien de l’extérieur, vous entendrez à peine les gens parler autour de vous (même si le volume est faible), n’hésitez donc pas à mettre la playlist Concentration maximum de Spotify et allez travailler !
J’ai aussi essayé de jouer du piano avec ce casque, le rendu est très bon, et même avec un volume plus élevé que la normale, le son n’est pas saturé, ce qui est assez rare pour être remarqué (pour avoir essayé un DJ Tech il y a quelques temps, je rencontrais ce problème, de la même façon avec des écouteurs la saturation sera toujours au rendez-vous).
Si jamais vous avez déjà essayé un Logitech G430 (c’est à dire mon casque gaming), je dirais que le son est un poil meilleur (pour la musique évidemment, parce qu’autrement c’est difficilement comparable sachant que le G430 est un casque surround est pas celui-là).

Mais le confort ? Bah effectivement, note plutôt négative sur ce point. Par son design [tooltip content=”Un casque supra-aural se pose sur les oreilles directement, le faisant appuyer sur celles-ci et, accessoirement, les faisant chauffer.” url=”” ]supra-aural[/tooltip], il chauffe assez rapidement, mais on s’y fait, et il faut le reconnaître, il appuie pas mal sur le dessus des oreilles ce qui fait… mal. Pour le moment je me suis dit que ça s’améliorerait, j’attendrai encore une semaine en l’utilisant pour voir s’il se fait à ma tête (comme des chaussures le feraient pour mes pieds), et si ce n’est pas le cas j’essaierai d’augmenter l’écartement (en le laissant sur une boîte un peu plus large que ma tête). Evidemment, s’il fallait le comparer au G430, ce serait ce dernier qui gagnerait. En effet, il est parfait pour des sessions longues d’écoute ou de visionnage de film ou de jeu, et son design [tooltip content=”Un casque circum-aural se pose sur le crâne, et non pas sur les oreilles directement. Un casque de ce type englobe les oreilles qui se retrouvent à l’intérieur de ”ronds”, ce qui permet un confort maximal.” url=”” ]circum-aural[/tooltip] (ce qui permet d’éviter la “chauffe” et qui ne fait pas mal, mais Philips n’en avait pas pour moins de la modique somme de 349€, 175€ avec la réduction).

Dernier point : la portabilité. Pour encore une fois comparer au G430, le Philips l’emporte sans hésiter. En effet, son câble en spirale permet de ne pas traîner trois mètres de fil derrière soi, il n’a évidemment pas de micro et se replie sur lui-même ce qui permet de l’emporter avec soi quand on va en cours par exemple ! Le casque semblant assez solide, je n’ai aucun scrupule à le mettre dans mon sac avec mes cahiers et ma trousse et toutes mes affaires.

Pour conclure, je ne regrette absolument pas mon achat. Pour trente euros, difficile de trouver un meilleur son. Pour le confort, c’est évidemment un aspect qui doit être considéré par rapport au temps, ne l’ayant pas encore énormément utilisé, je ne peux pas vraiment juger (je mettrai l’article à jour quand mon avis sera fait !).