Chelxie, ou comment la créativité et le contenu sont morts. Et enterrés.

Coucou, moi c'est Chelxie. J'aime ouvrir des caisses.
Coucou, moi c’est Chelxie. J’aime ouvrir des caisses.

Je sais pas si vous connaissez Chelxie. De son vrai nom, Marie Gomez, c’est une ex-joueuse professionnelle de Counter-Strike, et maintenant streameuse d’un peu plus de vingt ans qui joue donc à des jeux-vidéo en direct sur Twitch (enfin c’est le principe du stream quoi). Je précise que je ne suis pas là pour débattre de si le streaming c’est bien ou pas, je ne suis pas Mathilde Serrell qui juge que c’est absolument ridicule de regarder des gens jouer, déjà parce que je ne me pose pas la question, et aussi parce qu’au fond, même si j’aime pas ça, je comprends tout à fait que certains aiment regarder des gens jouer, surtout si les vidéos sont drôles, et en plus ça peut permettre de “profiter” de jeux auxquels on ne peut pas jouer nous-même. Et puis, au fond, est ce que regarder un match de foot à la télé t’apporte bien plus ? Pas sûr. Là n’est donc pas la question. La question, c’est pourquoi je déteste Chelxie.

Soyons clair, ce n’est pas la seule. Evidemment que non. D’ailleurs j’aurais peut-être pas dû prendre une fille parce que du coup c’est misogyne ce que je vais écrire (évidemment), mais qu’importe. Ce n’est pas la seule qui s’en fout profondément de son contenu. Mais elle me semblait le meilleur exemple. A près de 175 000 fans sur Facebook et 88 000 abonnés sur Twitter, on peut dire qu’elle est… représentative, ce qui me donne un très bon angle.

Que fait-elle donc ? La question serait plutôt de savoir ce qu’elle ne fait pas. Ce que font pas mal de streamers, c’est de jouer à un jeu (ou à plusieurs). Ça a plusieurs avantages, en plus de ce que j’ai dit avant, comme par exemple, lorsque le jeu est un jeu du type CS:GO ou DotA, d’apprendre des choses sur le jeu, et d’apprendre à mieux jouer. En effet, les streamers sont généralement plutôt bons. Et Chelxie, justement, joue à CS:GO. Donc au fond, c’est bien, non ?

Non. Parce que le truc, c’est que Chelxie, du contenu, elle en a pas. J’ai fait attention avant d’écrire cet article, j’ai fait attention de ne pas tomber sur des jours au hasard où elle ne jouerait pas. Mais voilà. Dans CS:GO, il y a un système de skins, c’est à dire de personnalisation des armes que l’on peut obtenir en ouvrant des caisses (qu’on reçoit gratuitement, mais pour lesquelles il faut acheter une clé, avec 2,30€, des vrais euros). Et elle ne fait que ça. Chaque jour, elle ouvre des caisses en direct. Et croyez-moi, elle en met de l’argent. Calcul simple, trente caisses par jour, ça fait presque soixante-dix euros. Et elle ne fait rien d’autre. Apparemment, elle donne certains de ses skins à ses abonnés, qui apparemment lui vouent un culte fou (sûrement parce qu’elle est jolie, d’ailleurs je serais bien intéressé de voir le pourcentage hommes / femmes de ses abonnés). Ne vous en faites pas, vu les quantités que les gens donnent pour pouvoir l’appuyer sur des boutons, elle ne risque pas d’être ruinée demain, même en ouvrant toutes ces caisses. Et c’est tellement dommage.

Chelxie Google
figure 1 : raison du nombre de fans de Chelxie

Sur CS:GO, quand on est bon, y’a tellement de choses à faire, y’a tellement de choses à dire pour aider les débutants ou ceux qui veulent s’améliorer. Bon évidemment, douée, elle l’est pas tant que ça (non, genre vraiment pas) du coup ça réduit les possibilités, mais elle pourrait très bien s’entraîner, c’est le but du jeu de devenir meilleur après tout. Elle a la chance de pouvoir gagner sa vie en ne faisant quasiment rien (jouer à un jeu je ne considère pas ça comme un travail, tant qu’il y a pas de vidéo à monter après, ou de compétition qui suive), mais elle gâche cette chance en faisant des diffusions vides, sans aucune créativité ni aucun contenu. Récemment, sur la communauté CS:GO de Reddit, les joueurs ont demandé à ce que les case openings (les streams où on ouvre des caisses) ne soient plus comptés et visibles comme streams CS:GO. Et ils ont raison. Parce que c’est de la merde, de faire ça.

Quand on sait que d’autres existent. Hatton, The WarOwl, et même HOUNGOUGAGNE (un français !), ça fait mal de voir qu’un contenu si aberrant fasse plus de vues et rapporte sans doute plus d’argent que ces autres, qui font du vrai contenu. Par vrai contenu, qu’est ce que j’entends ? Des vidéos pour apprendre à jouer, à devenir meilleur, des astuces, des analyses de matchs d’abonnés qui demandent des conseils, et tout ça pour devenir meilleur. Mais les gens préfèrent regarder quelqu’un appuyer sur un bouton pour recevoir des objets virtuels qu’ils n’utiliseront jamais eux-même. Au fond, je me demande si c’est pas pire que n’importe quelle télé-réalité. Parce qu’au moins, la télé-réalité c’est drôle. Ça, c’est juste nul.

Tiens, j’allais publier mon article, et MON DIEU ELLE JOUE. Première fois que je la vois faire ça. Elle pourra peut-être demander des conseils à d’autres.

UPDATE : J’ai reçu une plainte “ouais je fais pas que ça gros”. Ouais, mais en attendant c’est ce que ton public aime. Je sais pas ce qu’est le plus désolant des deux.

Vote Chelxie