Deux critiques en une : Five et Ten Cloverfield Lane

Hier soir, je suis allé voir Five, qui m’avait beaucoup plu depuis la bande annonce. Et 10 Cloverfield Lane, parce qu’après tout, pourquoi pas.

Le but est pas de faire une critique aussi longue que celle de Lucy (j’ai compris à la réaction de pas mal de gens que c’était un peu long, même si ceux qui ont tout lu ont adoré). Juste de dire ce que je pense des deux films.

Five, c’est l’histoire de cinq jeunes amis, qui ont un rêve : avoir une colocation tous ensemble et ce sera cool et tout. Et là, surprise, l’un d’eux leur promet grâce à l’argent que son père lui donne pour faire ses études de médecine de leur payer la majeure partie du loyer. Sauf que son père découvre le lendemain qu’il ne fait pas d’études de médecine, mais du théâtre, et coupe les ponts. Et ils vont devoir improviser pour pouvoir payer leur loyer, en s’improvisant dealers.

Franchement, la bande-annonce faisait beaucoup envie. Ca avait l’air drôle. Ca l’est, je suis pas du tout déçu. J’ai même envie de dire que c’est un bon film français (serait-ce un oxymore ?). Les acteurs sont franchement bons (personnellement j’en connaissais aucun), et arrivent bien à faire ressortir chacun le caractère de leur personnage. L’histoire est assez bien faite pour qu’on ne trouve pas le temps long, puisqu’à chaque fois qu’on pourrait penser que, ça y est, c’est bon, tout dérape. La photo a rien d’exceptionnel mais c’est pas le but, vous vous en douterez. C’est donc un très bon moment et vous devriez aller le voir ! D’autant plus que j’ai pas vu plus de promo dessus que ça, alors qu’il en mérite bien plus que Les nouvelles aventures d’Aladin (ceci dit, un film moins bon que de dernier, faut le vouloir pour en trouver un).

Maintenant, Ten Cloverfield Lane. Autre ambiance. En gros, Michelle, une jeune femme, fait un accident et se retrouve enfermée dans un bunker avec un jeune homme et un plus vieux, qui lui explique que la terre a été attaquée et que maintenant il va falloir vivre sous terre pendant quelques temps pour pouvoir survivre. Tout se joue sur le stress et l’insécurité des deux jeunes personnages. Est ce que Howard, le propriétaire, dit vrai ? Ou a t-il tout inventé ? Et il faut dire qu’il est quand même un peu bizarre, ce mec. Son rapport à sa fille, dont il montre une photo à Michelle, alors qu’en fait, c’est pas elle. Compliqué tout ça.

En tout cas, le stress et les interrogations montent bien pendant tout le film. On se pose plein de questions, et franchement je trouve ça très, très réussi. Point négatif : la fin. Les scénaristes se sont clairement cassés pour laisser la place aux mecs des effets spéciaux, vingt minutes avant le générique. Et c’est dommage. Parce que tout le stress est monté pour… ça. [spoiler]Des extra-terrestres.[/spoiler] C’est l’erreur. La facilité. Et puis surtout, quoi, ils auraient pu faire un truc plus réaliste, genre une guerre entre la Russie et les USA, mais non. Après, je connais pas les Cloverfield Lane, c’est peut-être “traditionnel”, en tout cas j’ai été un peu déçu par cet aspect du film. Mais pour le reste c’est plutôt bien fait.

En plus, Mary Elizabeth Winstead est sublime et joue super bien (même si je crois qu’on peut dire que, clairement, le doublage en français craint). Malheureusement on n’est toujours pas deux approximations scientifiques près comme quoi l’acide ça dissoudrait le métal. Et ça c’est dommage. On est en 2016 les mecs, une recherche sur Wikipédia et c’est bon quoi.

Voilà c’est tout. En résumé, je suis assez satisfait de ma soirée. Deux films très différents, mais on peut pas dire que je sois déçu profondément ni de l’un ni de l’autre.